Tennis : Benjamin Bonzi, le grand huit ! Le joueur du Stade Toulousain a remporté à Aix-en-Provence le huitième tournoi Challenger de sa carrière

Après son succès en finale, lundi 9 mai, contre son compatriote Grégoire Barrère, Benjamin Bonzi est désormais 56e mondial. Le meilleur classement de sa carrière.

Il avait gagné à Cassis l’été dernier sur dur, brillé en indoor sur l’Open 13 (ATP 250) en février dernier (demie après avoir battu Karatsev, 15e) et il a triomphé lundi soir !

Au départ, le tournoi aixois n’était pas au programme de Benjamin Bonzi : « Je devais enchaîner Belgrade, Estoril, Rome et Lyon avant Roland-Garros. Mais j’ai zappé Belgrade car je me suis fait une lésion à la cuisse à Monte-Carlo, qui m’a obligé à couper près d’une semaine. Du coup, après Estoril, on a changé e programme. Ce n’était ni prévu ni lié à mes résultats. À l’arrivée, c’est une bonne semaine. »

Avec Hugo Gaston à Bordeaux

Le Toulousain du Stade a notamment livré un combat homérique en demie face au Chilien Nicolas Jarry (137e) en demie (3h15) : « C’est le genre de match qui fait office de belle préparation pour Roland même si ce n’est pas sur un tournoi ATP 500 ou 1000. Contre Barrère, le niveau était bon également. J’ai toujours un peu de mal au début des Challengers, surtout que les gars jouent relâchés face à moi. Mais je finis par trouver mon rythme, hausser mon niveau et m’en sortir. »

Après Cherbourg (dur indoor), il en a effet remporté les deux épreuves de ce niveau qu’il a disputées cette saison. La passe de trois en Gironde ne lui déplairait pas : « Le tableau n’y est pas facile. » Benjamin Bonzi sera tête de série n°2 derrière un certain… Hugo Gaston !